Étiquettes

, , , , , ,

On nous rappelle régulièrement l’importance de faire des intentions pieuses, de multiplier les intentions avant chaque acte d’adoration. Afin de faciliter cet objectif, les étudiants à Tarim sont encouragés à mémoriser l’invocation rédigée par l’Imam `Abdullah bin `Alawi al-Haddad, qu’Allah lui fasse miséricorde. Aussi, voici pour présenter cette dernière, la traduction d’un extrait de son « Traité sur Les convenances du cheminement de l’aspirant » (Risâlatu adâbi sulûki-l-murîd), suivi d’un très bref commentaire qu’un de nos enseignants nous en avait fait, puisse Allah préserver et récompenser l’ensemble de nos maîtres.

***

« Le Messager d’Allah – paix et bénédictions sur lui – a dit :

« Les actes ne valent que par leurs intentions, et chaque personne n’acquière que ce qu’elle a recherché. Ainsi celui dont l’émigration fut pour Allah et Son messager, son émigration sera pour Allah et Son messager. Et celui dont l’émigration fut pour ce bas-monde afin d’en tirer profit, ou pour une femme en vue de l’épouser, son émigration sera vers ce pour quoi il a émigré. »

Ainsi le Prophète – paix et bénédictions d’Allah sur lui – nous informa que les actions ne sont valides que par leurs intentions et que l’homme se voit récompensé selon ce qu’il a recherché, si c’est le bien alors par le bien, et si c’est le mal alors par le mal. Celui dont l’intention est bonne, son action le sera nécessairement, et celui dont l’intention est malicieuse, son action sera nécessairement mauvaise, quand bien même elle aurait une noble apparence, à l’exemple de celui qui accomplit des œuvres pies agissant ainsi en vue des créatures.

Il nous informa – paix et bénédictions d’Allah sur lui – que celui qui œuvre pour Allah conformément au suivi du Messager d’Allah – paix et bénédictions sur lui – sa récompense incombe à Allah. Allah sera de lui satisfait et lui accordera Son Jardin pour ultime demeure, auprès de Lui et en compagnie des meilleures de Ses créatures. Et quiconque vise autre qu’Allah et œuvre pour autre qu’Allah, sa récompense est avec celui pour qui il a agit et avec celui dont il a voulu être vu [alors qu’ils sont] de ceux qui ne sont capables – pour lui ni pour eux-mêmes – d’aucun mal et d’aucun bénéfice, qui ne peuvent causer la mort, ni donner la vie, ni mener à la résurrection.

Parmi l’ensemble des œuvres, le Prophète – paix et bénédictions d’Allah sur lui – spécifia la hijrah avertissant ainsi du tout par le spécifique, car il est bien connu des gens de compréhension que cet enseignement n’est pas exclusif à la hijrah mais qu’il est commun à l’ensemble des législations islamiques. [L’exemple de l’émigration ici peut donc similairement être appliqué à toute œuvre.] »

Fin de citation.

***

Nous apprenons donc que plus nos intentions sont pieuses, plus l’action accomplie le sera. Il peut ainsi arriver que les intentions soient meilleures que l’œuvre en elle-même comme pourrait l’illustrer le cas de celui qui se rendrait dans une mosquée en multipliant les intentions et faisant notamment celle de l’i`tikaf (retraite) en ce lieu, et qui au final ne parviendrait qu’à accomplir deux rak`at sans grand recueillement, du fait d’un imprévu quelconque.                      
L’intention sera alors meilleure que l’action en elle-même.

De même, il se peut que nous effectuions des actes sans connecter notre cœur au Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui), comme boire de l’eau dans l’unique but d’étancher notre soif. Or nous devrions accompagner chacun de nos actes, du plus petit au plus grand, de la volonté de nous conformer à la sunnah, de suivre notre modèle par excellence, notre maître Muhammad – صلى الله عليه واله  وسلم  – : boire, tout comme il a bu ; manger, tout comme il a mangé ; dormir, tout comme il a dormi, etc. Ainsi un acte aussi banal puisse-t-il être prendra une tout autre valeur nous rapprochant de l’élu.

Quant à la mise en garde contre l’ostentation, s’il y a ne serait-ce qu’un petit espoir que les autres nous surprennent dans un acte d’adoration, qu’ils l’apprennent ou le découvrent, si cela nous causerait une joie qu’ils viennent à le savoir, alors il y a eu en cela association et notre récompense sera avec celui que l’on aura visé. Nous voyons dès lors toute l’importance d’une telle mise en garde et nous prions Allah de purifier nos cœurs de toute ostentation et de rendre nos intentions pures pour Lui.

Quiconque embellit ses intentions, embellit ses actions.

Voici à cette fin l’invocation de l’Imam al-Haddad sur les intentions, qu’il est recommandé de réciter à ceux qui recherchent la science et de façon générale avant tout acte de bien. (Cliquer sur l’image)

Ajoutons que l’on peut également réciter l’invocation suivante :

~~~

يَا فَتَّاح يَا عَلِيم، يَا فَتَّاح يَا عَلِيم، يَا فَتَّاح يَا عَلِيم

اِفْتَحْ عَلَيْنَا فَتْحًا قَرِيبًا

Yâ Fattâh Yâ `Alîm, Yâ Fattâh Yâ `Alîm, Yâ Fattâh Yâ `Alîm,
iftah `alaynâ fathan qarîban.

Ô Celui Qui accorde l’ouverture, Ô Omniscient (3 fois),
Accorde-nous une proche ouverture.

Dans une autre version nous pouvons lire « lanâ » au lieu de « `alaynâ » (iftah lanâ fathan qarîban)

~~~

Puisse Allah ouvrir les portes du savoir et les portes de tout bien pour vous.