Mots-clefs

, , , ,

~ Recevoir Ramaḍān ~

Ce qui suit est un résumé de différents discours donnés parSayyidī al-abīb `Umar bin Hafīth (qu’Allah le préserve etnous permette de bénéficier de lui) portant sur l’accueil duMois de Ramaān. Des ajouts ont été faits pour plus de clarté.

Nous sommes sur le point de recevoir le maître de tous les mois, le mois durant lequel les dons n’ont cesse d’être déversés de l’Océan de la Générosité Divine. Le Messager d’Allah évoqua une fois le mois de Ramaān avec considération : « Réalisent-ils ce qui leur vient et ce qu’ils reçoivent ? »

Le croyant devrait méditer sur sa relation à son Seigneur, Celui Qui a fait de ce mois une opportunité de recevoir Ses dons et Son Pardon. Il nous faut recevoir ce mois de trois manières.

1 – Premièrement il nous faut être heureux à son arrivée.

Allah dit : {Dis: « Dans les bienfaits d’Allah et dans Sa Miséricorde – en cela qu’ils se réjouissent ! Cela vaut mieux que les biens qu’ils accumulent. »} [1] Voyez les manifestations de la Mansuétude d’Allah au cours de ce noble mois. Sayyidunā Salmān (qu’Allah l’agrée) rapporte que le Messager d’Allah s’adressa à nous au dernier jour de  Sha`bān disant : « Ô [assemblée], un mois remarquable et béni est venu, un mois dans lequel se trouve une nuit meilleure que mille mois. Allah rendit le jeûne obligatoire en ce mois et fit des prières nocturnes un acte surérogatoire. Quiconque cherche – durant ce mois – à se rapprocher d’Allah par une œuvre pie aura la récompense de celui qui accomplit un acte obligatoire en un autre temps. Quiconque y accomplit un acte obligatoire sera récompensé comme celui qui accomplit soixante dix actes obligatoires en un autre temps. C’est le mois de l’endurance (abr) et la récompense de l’endurance est le Paradis. C’est le mois de la charité. C’est le mois durant lequel les provisions du croyant sont augmentées. » [2]

Le Prophète a dit : « Allah rendit le jeûne de Ramaān obligatoire et rendit la prière de nuit recommandée. Quiconque jeûne ce mois et prie en ses nuits en étant croyant, recherchant la récompense d’Allah, sera lavé de ses péchés comme au jour où sa mère le mit au monde. » [3] Le Messager d’Allah nous informa qu’en ce mois les portes du Paradis sont ouvertes, [4] ce qui signifie qu’il est aisé de voir nos actions, nos prières et repentir acceptés par Allah.

Il a également été rapporté qu’à l’entrée du Mois de  Ramaān, Allah ordonne aux Anges porteurs de Son Trône de cesser de Le louer et de rechercher le pardon pour la Ummah de Muhammad. [5]

Le Prophète a dit : «  [Les membres de] Ma Ummah furent, au Mois de  Ramaān, gratifiés de cinq choses qu’aucun autre prophète ne reçut avant moi. La première est qu’à la première nuit du mois de Ramaān Allah pose un regard sur eux et jamais Allah ne punira celui sur lequel Son regard s’est posé. La deuxième est que l’odeur émanant de leurs bouches à la dernière partie du jour est plus douce à Allah que le parfum du musc. La troisième est que les Anges recherchent le pardon pour eux chaque jour et chaque nuit. La quatrième est qu’Allah dit au Paradis : « Prépare-toi et embellis-toi pour Mes serviteurs car ils trouveront bientôt repos dans Ma Demeure à la place de Ma Générosité après les épreuves de ce monde. » La cinquième est qu’ils seront tous pardonnés lors de la dernière nuit. »

L’on demanda : « Est-ce Laylatu-l-Qadr ? » Il répondit : « Non, vois les travailleurs : lorsqu’ils finissent leur ouvrage ils reçoivent le salaire complet. » [6]

2 – Deuxièmement, nous devrions nous méfier de ce qui nous empêcherait d’atteindre les dons distribués.

Le jeûne et chaque acte d’adoration ont été légiférés afin de nous permettre d’atteindre la véritable  taqwā :{Ô vous qui croyez, le jeûne vous fut prescrit comme il fut prescrit à ceux qui vous précédèrent afin que vous atteigniez la taqwā.} [7] La signification essentielle de taqwā est de placer une barrière entre soi et la colère d’Allah en se soumettant à Ses Ordres et en évitant ce qu’Il a interdit. La Ummah a perdu cette crainte d’Allah et ses ennemis ont – par conséquent – pris le pouvoir sur elle. L’acceptation de notre jeûne et de nos œuvres est également basée sur la taqwā : {Allah n’accepte (les œuvres) que de ceux qui sont dotés de taqwā.} [8]

Il nous faut délaisser toute parole mensongère. Le Messager d’Allah a dit : « Celui qui ne délaisse pas la parole mensongère et l’acte qui en découle, Allah n’a nul besoin qu’il délaisse sa nourriture et sa boisson. » [9]

Il nous faut fuir toute discussion et dispute grossière et abjecte. Le Messager d’Allah   a dit : « Le jeûne est un bouclier. Que celui qui jeûne ne s’exprime pas de façon abjecte ni ne se dispute. » Il dit également : « Le jeûne est un bouclier tant qu’on ne le brise pas. »

On lui demanda : « Comment le brise-t-on ? »

« Par le mensonge ou la médisance », répondit-il .

Quatre catégories de personnes seront privées du Pardon d’Allah durant Ramaān ainsi qu’en d’autres temps : ceux qui rompent les liens familiaux, ceux qui désobéissent à leurs parents, ceux qui ont de la rancœur envers d’autres musulmans, ceux qui ont une dépendance à l’alcool ou aux drogues.

Le croyant doit être extrêmement prudent et bien s’assurer de rompre son jeûne avec de la nourriture licite, car « Allah est bon (pur) et Il n’accepte que la bonté (ce qui est pur). » [10] Un des pieux prédécesseurs a dit : « Lorsque vous jeûnez, faites attention avec quoi vous rompez votre jeûne et avec qui vous le rompez. »

Préparez-vous à recevoir Ramaān avec des cœurs purs, car – par Allah – des prières abondantes, le jeûne et la récitation du Qur’an ne seront d’aucun bénéfice si vos cœurs sont remplis de noirceur.

3 – Troisièmement, nous devons nous efforcer d’accomplir des œuvres pies à la mesure de notre possible, car Ramaān est l’opportunité de faire des provisions et de gagner de grandes récompenses.

Il est rapporté que chaque nuit de Ramaān  un Ange s’écrie: « Ô chercheur de bien, approche ! Ô chercheur de mal, recule ! » [11]Le croyant doit dès lors constamment rechercher le bien. Il doit constamment chercher à se rectifier à et rectifier sa famille ainsi que ceux sur qui il a reçu autorité. Il lui faut répandre la bonté au sein des Musulmans et au sein de l’humanité. S’il a ces nobles et larges intentions, il sera alors appelé par l’Ange : « Ô chercheur de bien, approche ! »

Au cours du mois de Ramaān, l’Imam al-Shafi`i (qu’Allah lui fasse miséricorde) accomplissait une lecture complète du Qur’an durant le jour et une autre durant la nuit, de sorte qu’à la fin du Mois il avait complété soixante lectures complètes du Qur’an. Les gens étaient tant absorbés par leurs actes d’adoration durant Ramaān qu’ils ne voyaient leurs proches ou amis que très rarement. Ils ne se voyaient que brièvement à la prière du Vendredi, et même à cet instant, chacun d’eux était occupé par ses prières et sa récitation du Qur’an. Pour cette raison, `Îd était une occasion de joie, car en ce jour c’est comme si les gens se retrouvaient pour la première fois après une séparation d’un mois entier.

Les portes du Paradis étant ouvertes durant ce mois, nous devrions en profiter et supplier Allah que nos requêtes soient exaucées. Vous souciez-vous de la Ummah de Sidna Muhammad  ? Voici le Seigneur de la Ummah de Muhammad qui vous promet de répondre à vos prières. Implorez-Le donc que les Musulmans soient soulagés de leurs souffrances, que leurs cœurs soient unis, que les malades soient guéris, que ceux qui désobéissent aient la possibilité de se repentir et que les ignorants soient gratifiés du savoir. Allah dit : {Tu imploras l’assistance d’Allah et Il te répondit}. Il dit : {Appelez-Moi et Je vous répondrai}. Rien n’est trop difficile pour Allah. « Connais Allah dans tes instants d’aisance, et Il sera avec toi dans des instants de difficultés. »

Al-Sayyida `A’ishah (qu’Allah l’agrée) demanda au Messager d’Allah  – ce qu’elle devait réciter si elle voyait Laylat al-Qadr.

Il répondit : « Ô Allah, Tu es certes Pardonneur, Tu aimes le pardon, aussi pardonne-nous. » [12]

Il dit également : « Accomplissez quatre choses abondamment : deux par lesquelles vous rendez votre Seigneur Satisfait et deux dont vous ne pouvez vous passer. En ce qui concerne les deux choses par lesquelles vous rendez votre Seigneur Satisfait, il y a – le témoignage que rien n’est digne d’être adoré en dehors d’Allah et – votre recherche de Son Pardon. Quant aux deux choses dont vous ne pouvez vous passer, il y a – votre demande d’Allah pour le Paradis et – votre recherche de refuge auprès de Lui contre le Feu. » [13]

a single glanceRépétez donc ces choses abondamment, car elles sont les meilleures par lesquelles occuper votre langue. Récitez-les en vos foyers, dans les rues, dans les mosquées, et non uniquement après l’Iftar ou après Tarawih.

[En partant de ces deux hadiths les savants et les gens de Tarim répètent le du`a suivant tout au long du mois de Ramaān :

***

أشْهَدُ أن لا إلهَ إلا الله نَسْتَغْفِرُ الله نسأَلُكَ الجنَّةَ ونَعُوذُ بِكَ مِنْ النَّار (3)

Ash-hadu an lâ ilâha illâ-llâh, nastaghfirullâh, nas’aluka-l-jannata wa na`ûdhu bika mina-n-nar

« J’atteste qu’il n’y a de divinité digne d’être adorée sinon Allah, nous recherchons le pardon d’Allah, nous T’implorons pour le Paradis et nous cherchons refuge auprès de Toi contre le Feu. » (3 fois)

اللهمَّ إنَّكَ عَفُوٌ تُحِبُّ العَفْوَ فَاعْفُ عَنَّا (3) يا كَرِيم

Allâhumma innaka `afuwun tuhibbu-l-`afwa fa`fu `anna

« Ô Allah, Tu es certes Pardonneur, Tu aimes le pardon, aussi pardonne-nous. » (3 fois) et la troisième fois dire : « Ô Tout-Généreux » (Yâ karîm)

***

Ô Allah accorde-nous la plus grande part de tout bien, et fais de Ramaān une cause de rectification et élimination des adversités.

Votre Prophète consacrait d’importants efforts dans les actes d’adoration durant Ramaān et plus particulièrement lors des dix derniers jours ; aussi, suivez le modèle de votre Prophète. Prenez garde à ne pas commencer le mois avec d’avides efforts puis de devenir paresseux sur la fin, car « les actions sont jugées par leur fin. » [14]

In sha’a llahu, nous allons prochainement poster un aperçu du Ramaān à Dar al-Mustafa.

Puisse Allah nous accorder la divine assistance (tawfiq) de tirer le meilleur de ce mois béni.

Ramadan Mubarak karim.

———————————————————

[1] Yunus, 10:58

[2] Rapporté par Ibn Khuzaymah

[3] Rapporté par Amad et al-Nasā’ī

[4] Rapporté par al-Bayhaqī

[5] Rapporté par al-Daylamī

[6] Rapporté par al-Bayhaqī

[7] Al-Baqarah, 2:183

[8] Al-Mā’idah, 5:27

[9] Rapporté par al-Bukhārī, Abū Dāūd, al-Tirmidhī, al-Nasā’ī et Ibn Mājah

[10] Rapporté par Muslim

[11] Rapporté par Ibn Mājah, al-ākim, al-Bayhaqī et Ibn ibbān

[12]  Rapporté par Ahmad, Ibn Majah et Tirmidhi avec une chaîne de transmission sahih.

[13] Rapporté par Ibn Khuzayma

[14] Rapporté par al-Bukhari

Publicités